CONNEXION

INSCRIPTION

créer un compte

rapide et gratuit !

Nouveautés en préparation ajoute glapatsnap sur ton snapchat !

Rejoins Glapatate sur Twitter Rejoins Glapatate sur Snapchat Rejoins Glapatate sur Facebook

connexion

annuler

Ce site utilise des cookies pour une navigation optimale et des cookies tiers pour une expérience personnalisée.

Rédigé par Ronan

Ronan

2 post | rank 4

25 janvier 2008 à 14:43

mes amis étaient tous au courant pour moi.
Ma soeur aussi (membre du forum)
et mes collègues de travail.

Bref il ne restait que les parents et je ne savais comment m'y prendre.

Je commence la petite histoire (un soir de juillet):

Ma mère me demandait souvent où je sortais le samedi soir et avec qui, lors d'un repas en milieu de semaine, je la préviens que je ne mangerais pas à la maison le samedi suivant. Machinalement elle me demande ce que j'ai prévu de faire dans la soirée, puis si je l'invite (en partant sur la plaisanterie)...

Sur le culot, je lui répond "oui, t'as qu'à venir, comme ça tu verras par toi même". (toujours sur la plaisanterie)

-Seulement dans la soirée j'y repense, et je me dis que c'est peut être l'occasion car sinon je n'y arriverais jamais.

Je préviens mes deux amis avec qui je devais me faire un restau, que ma mère serait certainement présente.


Ma mère et moi n'en avons pas reparlé cette semaine là jusqu'au samedi.

le samedi en rentrant du travail, je la voie dans la cuisine. Je lui demande si elle est prête et elle n'y comprend pas grand chose. Alors je la relance sur le fait qu'elle doit passer la soirée avec moi.

Elle refuse en disant qu'elle ne veut s'imposer à mes amis. J'insiste, elle se prépare ....


Une fois dans la voiture, je lui dit qu'on risque d'aller dans un bar gay et que si ça la dérange, on est encore tout proche de la maison. "Pas de problème, tant qu'il ne sont pas en cuir avec des fouets dans la main" qu'elle répond. (là je me dit : ça commence mal)

On passe chercher un ami à côté, ils font connaissance.

Nous arrivons tout les 4 (mon meilleur ami nous a rejoins) au restau dont j'avais préalablement réservé une table. Ils font connaissance, tout se passe très bien.

Fin du repas, direction le bar gay (ma soeur nous y rejoins pour épauler ma mère si ça se passe mal).
-Ma mère me voit faire la bise à quelques mecs du bar... Je connais du monde, mais n'y prête pas attention. On a eu le droit à un spectacle de striptease improvisé de trois jeunes mecs
Lol

-Fermeture du bar, nous nous dirigeons vers une boite gay... Comme nous devions repasser devant la maison je demande à ma mère si elle souhaite toujours continuer : Elle accepte expressément.

Nous arrivons dans la boite qu'elle connait de renom.

Jusque là, elle ne s'est rendu compte de rien.

A peine dans la boite, un mec vient féliciter ma mère sur son ouverture d'esprit, la façon dont elle le prend pour moi !

---Gros choc---

On vient de lui ouvrir les yeux.

Mais, passé 5 secondes ! elle nous pousse à aller danser, elle sur le podium. J'en suis complêtement abasourdi.

Arrive la danse du tapis (vous savez le truc ringuard mais que tout le monde adore... pour les incultes, y a google "danse du tapis")
Ma mère y participe avec joie ! Surtout qu'elle voit que ses protégés y ont pas mal de succès Smile

Beaucoup de personnes viennent l'en féliciter.

Arrive le moment des slows, elle me vole à mon copain ......
Pas bien grave.

FIN DE SOIRÉE---

tous au lit, ma mère un grand sourire au lêvres.



Le lendemain, elle vient me réveiller et me demande si je n'ai rien de spécial à dire à mon père...

(oh que non)


Mon père rigole, me dit qu'il a refusé que ma mère ne parle de la soirée...
Qu'il sait ce que j'ai sur le coeur, mais qu'il comprend très bien que j'ai du mal à lui en parler. Que lui s'il avait été dans le même cas n'aurait jamais su le dire à son père.


Nous en restons là. Même si je suis convaincu qu'il le sait en fin de compte depuis bien longtemps.


Je ne lui jamais directement dit que j'étais gay. Mais nous en avons parler, il a en parlé avec ma mère au reste de la famille.


---------COMING OUT FINI ?----------



Et bien non pas encore, du moins je ne le considérais pas. Il fallait que je présente un jour officielement un copain.


Exactement un mois que c'est chose faite.
Même si je ne l'avais pas dit à mes parents que c'était autre chose qu'un ami qui venait manger, ils l'ont compris.
Ma mère a sorti la grande vaisselle, la décoration de table, un repas mitoné. On a tous senti qu'elle y avait pris un énorme plaisir. Repas parfait !!!
Les parents ont l'air ravi de ce copain.
-Un signe que mon père l'accepte dans la famille = il lui fait gouter les alcools de la maison (chose rare)

Je suis aux anges.

Depuis ce jour, mon copain passe presque tout ces week end à la maison.
Mes parents n'arrêtent pas de vanter mon copain (mignon, sympathique, respectueux, serviable).



----ET LA C'EST VRAIMENT CE QUE JE CONSIDERE ETRE LA FIN DE MON COMING OUT----



(depuis cette date où ma mère est sortie avec moi, elle sort en boite avec ses copines. Mais ne cache pas qu'elle n'a qu'une envie, c'est de revenir avec moi pour retrouver cette ambiance particulière.)


——

Cap' ou pas cap' ?

Torus

17 post | rank 7

31 janvier 2008 à 18:55

Rhooo c'est trop mignon !

Quelqu'un à d'autres histoires de ce genre ? Allez j'en veux plus ! Ca compensera mon CO a moitié foiré
D'autant que je vois de plus en plus de monde sur le site et si peu qui parlent ( surtout que bon nombre d'entre vous ont un Coming Out a leur actif )
Faut pas hésiter Nom de dl'a !
——

Le logiciel libre c'est comme le sexe, c'est meilleur quand c'est gratuit ! (Linus B. Thorvald)

Rédigé par faith

faith

2 post | rank 4

10 février 2008 à 19:13

Je ne suis plus a l'école depuis plus de 6 ans maintenant. Mais à l'epoque il m'aurais été impossible de faire mon coming out au lycée ou en BTS, des écoles catho dans une région extrèmement catho. et puis du fait que je vis dans une petite ville aussi. seul mon et ma meilleur amis et mon père étaient au courant. les premiers parce que je le leur avaient dits et le second parce qu'il la découvert mais la tres bien pris.

puis je suis entré dans la vie active tjrs dans ma petite ville et j'ai aussi muri; j'ai appris a me foutre de la règion cul-benito-chretienne dans laquelle je vis, j'ai aussi fais des rencontres qui m'ont aidé à m'assumer. j'ai dc decidé il y a 3 ans de vivre comme je le voulais et d'afficher mon homosexualité; je suis quelqu'un de connu dans ma petite ville ce ne fut pas très long pour que cela se sache et dans son ensemble cela m'a vallu de bonnes surprises (du coming out sur le tard au petit jeune en manque de conseils ou autres).

Mais et il y a tjrs un mais. il restait le plus important à mes yeux, et ce par quoi j'aurais du commencé: le dire à ma mère. nous avons une relation tre fussionnelle elle et moi; je n'y arrivais pas. ce n'est que l'année dernière apres notre engueulade annuelle qui avait duré environ 4 heures que je lui ai dit.

ma mère de me dires: "si tu n'as plus rien a me dires"(on s'engueulait à propos que mon boulot qui ne lui plaisait pas) et bien tu peux partir"
moi: "oh si j'en aurai encore à te dires mais ce n'est pas le moment" (je repoussais encore une fois)
mère: "ben vas y je suis prete à tout maitenant"
moi: après une longue hesitation "ben euh... je suis gay"
mère: "comment ça tu es heureux"
moi: "non je suis gay, homo, PD" (mot que je prononce rarement)
Et la ma mère est tombée en sanglots, mon beau père ne savait plus ou se mettre. je suis resté 2 h encore pour parler, expliquer mes mensonges aux questions sur les filles. depuis on s'engueulle encore une fois par an mais en plus elle me présentes des mecs comme qd elle me présentait des filles.

mon coming out a duré plus de 10 ans mais si j'avais quelque chose a refaire se serrait de commencer par le dires a ma mère
——

rien ne sert de rouler la mousse avant d'avoir tuer la peau de la cruche

koulapic

7 post | rank 3

26 avril 2008 à 17:07

Je pense que mon tour est venu

J'ai commencé par le dire a ma meilleure amie quand j'avais 17 ans, elle était toute folle

Ensuite plusieurs autres amis durant l'été 2005 qui eux aussi l'ont bien pris...

Et puis j'ai rencontré quelqu'un en février 2006, ça me démangeais de plus en plus de le dire a mes parents... et un soir en rentrant des cours, j'en parlais justement avec ma meilleure amie sur msn et elle me fait "ba vas leur dire!"... "ok" ni une ni deux, je descends les escaliers, je vais voir ma mere (mon père étant parti bosser) et je lui demande de s'assoir dans le salon...
Ma mère s'assoit sur le canapé et voici le dialogue...

Maman : "qu'est-ce qui se passe?"
Moi : "j'ai quelque chose a te dire"
- ah bon?
- oui... comme t'as du le comprendre j'ai quelqu'un dans ma vie depuis un ptit moment...
Ma mere se lève le sourire aux lèvres
- mais c'est super çà! elle s'appelle comment?
- maman rassis toi... lui dis-je le visage fermé
Son sourire s'évanouit laissant place à une certaine inquiétude
- en fait y'a quelque chose de beaucoup moins drole... en fait ben euh... euh... gros blanc de 30secondes
- ba accouches!! qu'est-ce qu'il y a??
- ba en fait, c'est un garçon...
re gros blanc de 30secondes
- bon, avec ton père on s'en doutait...

Maman : "on entend parler que d'un garçon en ce moment donc on commencait a se poser des grosses questions... en tout cas t'en parles pas à tes freres(j'ai 2 freres de 18 et 14 ans au jour d'aujourd'hui, tu les préserve!
- euh pour le moyen frere c'est deja fait...
- t'en parle pas a ton ptit frere! ensuite tu vas me faire un test du sida
- mais maman jme protege!
- TU VAS FAIRE UN TEST!
- ok
- pis t'en parles pas autour de toi, j'ai pas envie que ça se sache! enfin on est tes parents on finira par l'accepter mais la c'est les boules pour nous...


Et voila je suis remonté dans ma chambre... Ma mère a tout raconté a mon pere le soir meme quand il est rentré et il s'en est suivi 3 semaines de guerre nucléaire... Puis ça s'est arrangé, on en parle tres tres peu...
Mes parents ont fini par inviter mon ex manger a la maison, ça c'était super bien passé!
Bref ce mec j'ai ensuite appris que c'était un pur BIIIIIIP! donc no comment...

La seule chose que je regrette ce de leur avoir présenté ce connard!


Après y'a l'histoire au repas de famille à noël dernier mais c'est un peu du hors sujet
——

La patience est une vertu toujours récompensée

Rédigé par Zigee

Zigee

39 post | rank 10

30 avril 2008 à 14:22

Lol koulapic !
La pote toute folle de savoir que t'es homo ! C'est parce qu'elle l'a pris comme une exclue ? Parce qu'elle avait l'impression que c'était cool d'avoir un pote homo ? Ou parce qu'elle a appréciée que ce soit à elle que tu te confies ?

Sinon la réaction de ta mère est pas très chaleureuse et c'est vrai que c'est pas évident pour quelqu'un qui a pris sur lui pour le dire. Après il faut plus s'attacher à la réaction de ta mère dans le temps... comment elle finis par accepter la chose.

Je comprends que ce soit plus facile à le dire quand on est en couple. De mon côté je m'étais aussi fixé ça comme condition. On sait qu'on peut compter sur quelqu'un qui saura nous soutenir si ça tourne mal.
Après le truc c'est qu'effectivement c'est tellement une étape importante pour certain d'entre nous que de présenter son copain c'est un peu comme annoncer qu'on va se marier avec lui !! Mais t'inquiète, si on comptait le nombre de couillons qui avaient été présentés à des parents (hétéros confondus) on aurait de quoi repeupler ton département bien vide !!
——

Les gens vulgaires me cassent les c** !

Rédigé par lilie74

lilie74

2 post | rank 3

11 juin 2008 à 12:19

hello a tous !!!
Et bien moi je n'ai pas encore fait mon CO... du moins auprès de la famille et des amis ( mon copain etant deja au courant de ma bisexualité... ) .
D'ailleur je ne sait pas si je devrait le faire maintenant car d'un côté je me sent prete à le faire mai d'un autre, je ne encore jamais eu de relation avec une fille, donc... dillemme !
Doit-je attendre d'e^tre " sûre et certaine " comme diraient certains? Ou dois-je suivre mon coeur et annoncer la grande nouvelle a tout le monde ??

Quels conseils me donneriez-vous ???
Bises a tous !!
——

quand il n'y a pas de solutions c'est qu'il n'y a pas de problèmes

Rédigé par Zigee

Zigee

39 post | rank 10

12 juin 2008 à 12:54

Eh bien en fait rien ne t'oblige à faire un gros évènement pour annoncer la nouvelle. Pas la peine de faire venir cathy getta et inviter la presse !
En fait selon moi il suffit de pas le cacher : c'est à dire que si on te pose la question eh bien tu le dises cash... si on te la pose pas bah tu le dis pas

Comme ça le sujet vient de façon plus "naturel" et t'as pas à te prendre la tête en te disant que si tu annonces que t'es bi et qu'en fait t'en sait trop rien bah tu pourras pas faire chemin inverse
——

Les gens vulgaires me cassent les c** !

Rédigé par lilie74

lilie74

2 post | rank 3

14 juin 2008 à 19:29

ok merci du conseil !!!
——

quand il n'y a pas de solutions c'est qu'il n'y a pas de problèmes

1 2 3 4

répondre

Recherche rapide


fille garçon célibataire
Code Postal:

plus d'options

La phrase du jour !

Les sourires d'un jour sont les pleurs de demain.

Propose ta phrase - Vote

Ton horoscope du jour

T'es pas du genre à te faire traiter de tapette alors c'est pas aujourd'hui que tu vas commencer !

Autres signes

sexualité jeunes - témoignages - articles - rencontres jeunes gay - forum - horoscope gay - contact
trouver une association gay en France - site de rencontres tolérant